Le Bélarus offre bien plus aux voyageurs qu’une simple visite. La culture, les activités de plein air, la cuisine et les sites historiques satisferont les voyageurs les plus expérimentés. Que vous soyez de passage ou que vous restiez quelques semaines, de nombreuses activités sont proposées dans ce pays.

Longtemps considérée par les voyageurs comme une simple curiosité, le Bélarus est soudainement devenue l’une des destinations tendance de l’Europe. Les exigences en matière de visas assouplies, une scène d’art, des cafés attirants et des habitants accueillants alimentent cette hausse.

Sur notre site vous pouvez aussi lire :

les 6 villes du Bélarus à visiter,

info pratiques pour les voyageurs,

les souvenirs incontournables du Bélarus.

IDÉES DES SÉJOURS AU BELARUS

Le Bélarus est un pays qui demande d’être découvert, exploré, parcouru. Si vous disposez de peu de temps, étant donné sa proximité géographique, un week-end long vous permettra sûrement de recevoir un premier aperçu du pays qui comprendra la visite de Minsk et de ses alentours ou bien de Grodno et de ses environs.
Malgré les sites culturels et historiques certainement intéressants, toutefois, le vrai trésor du Bélarus est ses incroyables beautés naturelles et ses habitants. Pour pouvoir donc vraiment apprécier le pays il est impératif d’y séjourner au moins dix jours ! Nous vous conseillons 2 types de séjour: une semaine et dix jours.
Bien sûr le Bélarus possède assez de richesses et activités pour prolonger l’aventure ! Des séjours thématiques vous guideront selon vos centres d’intérêt. L’été est propice à la découverte du Bélarus, de préférence juin et juillet. Il fait chaud et la nature est en fleur. De plus, le Bélarus étant très au nord, les journées sont très longues. Voilà qui vous laisse du temps pour profiter de votre séjour ! Quel que soit votre parcours, nous vous conseillons vivement de louer une voiture. Cela vous permettra de vous arrêter librement au gré des découvertes.


SÉJOUR D’UNE SEMAINE

Jour 1. Visite de Minsk.
Revivez l’histoire soviétique avec une promenade sur le prospecte Nezavisimosti, véritable joyau du style de l’Empire stalinien. A la hauteur de la place Oktiabrskaya descendre vers le fleuve Svisloč en passant par la ville haute (Verchniy gorod) et le faubourg Rakovskoye. A ne pas manquer : l’hôtel de ville et la cathédrale avec son belvédère duquel s’ouvre une vue magnifique sur Minsk, le Svisloč et le Troickoye predmest’e. Louez un petit bateau pour une petite promenade sur le fleuve, contournez l’île aux Larmes. La nuit, le nouvel immeuble de la bibliothèque s’allume de mille lumières. Il mérite sans doute d’être visité.

Jour 2. Escapades dans les environs de Minsk.
JLe matin, rendez-vous à Ozerco, à une quinzaine de kilomètres au sud-ouest de Minsk, où se trouve le musée de l’Architecture et de la Vie paysanne. Ce musée en plein air réunit des exemples d’architecture en bois, provenant de tous les coins de Biélorussie : maisons, entrepôts, moulins, églises. Consacrez l’après-midi au musée en plein air de Dudutki, dans le village de Ptič’, au sud de Minsk. Ce musée reproduit le décor et les métiers traditionnels du village biélorusse du XIXe siècle. Vous pouvez aussi y louer des vélos pour faire un tour dans la campagne alentour.

Jour 3. Mir et Nesviž.
JSitués à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Minsk, sur la route vers Brest, Mir et Nesviž sont peut-être les deux majeurs sites historiques biélorusses, les deux sites classés au patrimoine de l’Unesco et liés à la puissante famille noble des Radziwill. Au programme la visite de la charmante petite ville de Mir avec sa forteresse et de Nesviž avec son magnifique palais du XVIe siècle et l’église du Corpus-Christi. Immergez-vous donc dans ce paysage culturel de grande beauté et à la profonde valeur historique !

Jour 4. Novogrudok.
Ancienne capitale du grand-duché de Lituanie XIIIe et XIVs., aujourd’hui Novogrudok est une sommeillante petite ville de province au charme incontestable. Visitez les ruines du château, situées sur la colline de Mindovg : devant vous s’ouvrira un panorama époustouflant sur la ville de Novogrudok, ses maisons colorées et sur l’église catholique de la Transfiguration. Novogrudok est la ville natale du poète Adam Mickiewicz et on y trouve un musée dédié à sa vie et à son oeuvre. De Novogrudok, vous pouvez aisément rejoindre Ljubča. Le centre d’intérêt de ce village minuscule sont les ruines du château du XVIIe siècle.

Jours 5 & 6. Parc Naročanskij, Golšany, Krevo.
En descendant des lacs de Braslav vers le sud-ouest, vous traverserez le parc Naročanskiy. Longez donc le lac Naroč et ensuite le lac Svir’, plongé dans une atmosphère de paix totale. Pas loin de là, visitez les villages de Krevo et Golšany. Autrefois, ils étaient des centres culturels et économiques prospères du grand-duché de Lituanie. Aujourd’hui, de ce passé glorieux ne restent que les vestiges de leurs châteaux anciens entourés par une nature verdoyante et plongés dans une atmosphère de magnifique décadence.

Jour 7. Retour à Minsk.
Flânez par les ruelles du Troickoye predmest’e à la recherche de la vieille ville de la fin du XIXe siècle. Découvrez la peinture biélorusse en visitant le musée des Beaux-Arts.


SÉJOUR DE 10 JOURS

Idéale pour une première approche du pays, cette boucle en 10 jours permet de visiter les incontournables du pays en moins de deux semaines.

Jours 1 & 2. Visite de Minsk et de ses environs (Ozerco et Dudutki).

Jour 3. Visite de Mir et de Nesviž. 
C’est l’excursion d’une journée. Les deux villes peuvent être facilement rejointes depuis Minsk.

Jour 4. Slonim et Žiroviči.
Situé à la mi-chemin entre Minsk et Brest, Slonim a gardé plusieurs immeubles et églises des XVIIe et XVIIIe s., dont une vieille synagogue. A quelques kilomètres de Slonim, Žiroviči vaut sûrement le détour. Ce petit village au milieu des forêts est le centre spirituel du pays. Il héberge le plus grand monastère orthodoxe du Bélarus. Dans la cathédrale Uspenskij est conservée une icône de la Vierge datant de la fin du XVe siècle en l’honneur de laquelle le monastère fut bâti.

Jour 5. Brest.
Le symbole de cette ville, située à la frontière avec la Pologne et fortement endommagée pendant la Seconde Guerre mondiale, est sa forteresse du XIXe siècle, premier bastion soviétique contre l’avancée de l’Allemagne nazie. Aujourd’hui, la forteresse est un mémorial émouvant de la Seconde Guerre mondiale dans lequel des monuments soviétiques au courage et à la valeur militaire et civile s’associent harmonieusement aux ruines en brique rouge de la forteresse. A ne pas rater !

Jour 6. Kamenec et la forêt Belovežskaja pušča.
En sortant de Brest en direction nord vers la Belovežskaja pušča, arrêtez-vous dans la petite ville de Kamenec. Vous y visiterez une superbe tour romane du XIIIe siècle. Si ce type de construction abondait dans les villes biélorusses au Moyen Age, aujourd’hui il ne reste que la tour de Kamenec qui est considérée comme le symbole de la Biélorussie. Poursuivez jusqu’à la Belovežskaja pušča. Dernière forêt primaire d’Europe, elle a une flore et une faune uniques en Europe. Régalez-vous avec une belle promenade à la recherche de chênes de 600 ans et de la plus grande population de bisons d’Europe.

Jour 7. Grodno.
C’est sûrement la ville biélorusse qui a le mieux su préserver son centre historique. Promenez-vous dans les petites rues du centre, visitez les églises catholiques qui donnent sur la place Sovetskaia, les châteaux Staryj zamok et Novyj zamok, la vieille synanogue. La perle de la ville est l’église orthodoxe Kaložskaja, datant de la première moitié du XIIe siècle. L’église se trouve sur une colline qui domine le fleuve Neman, que les habitants de Grodno appellent affectueusement  » bat’ka  » (petit père).

Jour 8. 
Le canal Avgustovskij. Situé à la frontière avec la Pologne, ce coin pittoresque de Biélorussie est totalement méconnu. Bâti au début du XIXe siècle et récemment restauré, le canal part de la Pologne, traverse la Biélorussie et se jette dans le fleuve Nieman. La partie biélorusse présente quatre écluses et est navigable. Le paysage autour est magnifique : des petits villages et la forêt Avgustovskij, plongés dans le silence et dans une paix presque irréelle. Sur le canal on peut faire du rafting ou bien louer un bateau pour se promener jusqu’à la frontière avec la Pologne.

Jour 9. Visite de Novogrudok.

Jour 10. Retour à Minsk.