Eglises

Dans ce pays multi-religieux de nombreuses religions ont vécu pendant plusieurs siècles côte à côte. Les visiteurs peuvent rencontrer une variété de lieux de culte à Minsk , ce qui donne à chaque région une saveur unique. La Biélorussie a des nombreux temples qui étaient construites à la frontière des religions catholiques et orthodoxes, en même temps avec des monastères, mosquées, synagogues juives. Leurs murs gardent les empreintes de nombreuses guerres.

Entre les années 1914 -1994 -aucune nouvelle édifice religieux n’a pas été construite à Minsk. A partir de l’année 1978 les autorités soviétiques avons commencé à détruire systématiquement ceux qui ont déjà été érigés. Seules 4 temples ont survécu cette période : la Cathédrale du Saint-Esprit, la cathédrale Sainte-Catherine, l’église de Marie Magdalena et d’Aleksandr Nevski. Ils ont été transformés en archives et entrepôts. En conséquence, en 1938, aucune église orthodoxe ne fonctionnait plus à Minsk.

La reprise a commencé dans les années 90. Tout d’abord, l’Eglise orthodoxe biélorusse a retrouvé son sanctuaire ancestral, et plus tard la construction du temple a été repris. Actuellement à Minsk vous pouvez admirer plus que 20 églises orthodoxes, 4 églises catholiques, 4 synagogues et 8 temple d’autres religions.

 

Les plus belles églises à Minsk à visiter.

Parmi les églises orthodoxes les plus remarquables sont :

  • Cathédrale du Saint-Esprit de Minsk (rue Kirilla et Mefodia 3).

L’histoire de la cathédrale remonte aux années 1633-1642, lorsque l’on construit le monastère catholique des Bernardines, à l’époque où la ville faisait partie de la Pologne. L’église est endommagée par un incendie en 1741 qui nécessite la reconstruction du monastère. Un monastère anciennement orthodoxe et devenu uniate au début du XVIIe siècle, voué aux saints Côme et Damien se trouvait juste à proximité.

Les Bernardines déménagent à Nesvij en 1856 et leur ancienne église passe au culte orthodoxe en 1860. La région, nommée Russie blanche, faisait alors partie de l’Empire russe. Elle est restaurée et mieux aménagée pour la liturgie orthodoxe en 1869, et l’on ouvre un monastère de moines orthodoxes. Une somme, importante pour l’époque, de 13 000 roubles est consacrée aux travaux et à l’édification d’une nouvelle iconostase. Le monastère est inauguré le 16 janvier (4 janvier) 1870. La communauté arrive du monastère de la Trinité de Sloutsk et le monastère est consacré en octobre de la même année et l’église le 1er novembre. La communauté monastique est dispersée par les autorités bolchéviques en 1922. L’église est devenue aujourd’hui la cathédrale orthodoxe de Minsk. Son iconostase est ornée d’icônes de l’école académique de Moscou. L’icône la plus vénérée est une icône miraculeuse de la Vierge du XVIe siècle. La cathédrale abrite les reliques de sainte Sophie Sloutskaïa (1585-1612), petite fille de la princesse Anastasie Sloutskaïa.

Source : fr.wikipedia.org

 

  • L’église de Pierre et Paul (église de Catherine), rue Rakovskaya 4

L’église de Pierre et Paul – un monument de l’architecture avec des éléments de la Renaissance a été construit au début du XVIIe siècle. A la fin du XVIIIe siècle, l’église a été reconstruite et rebaptisée en l’honneur de Catherine de l’impératrice russe. Ce bâtiment est un monument architectural du XVIIe siècle et l’un le plus ancien bâtiment survécu à Minsk.

 

  • Eglise de Saint-Alexander Nevsky, rue Kozlova 11

Eglise de Saint-Alexander Nevsky – église orthodoxe, construite en 1896-1898 au cimetière militaire de la ville. La seule église à Minsk conservé presque complètement son état d’origine et appartient à l’église russe – style baroque XVII-XVIII siècles.

 

  • Église de Tous-les-Saints

L’église de Tous-les-Saints de son nom complet l’Église-monument de Minsk en l’honneur de Tous les Saints en mémoire des victimes ayant servi au salut de notre Patrie, est une église de l’éparchie biélorusse de l’Église orthodoxe russe située à Minsk. La première pierre des fondations de l’église a été posée en 1991 par le patriarche Alexis II de Moscou. La construction débute à l’été 2006. La même année est construite l’église en bois de la Sainte-Trinité, située juste à côté. Le 2 juillet 2010 est organisée une cérémonie d’enterrement de trois dépouilles de soldats inconnus dans la crypte. Il s’agit de trois soldats tombés lors de trois guerres différentes : la guerre patriotique de 1812, la Première et la Seconde Guerres mondiales.

Source : fr.wikipedia.org

 

4 catholiques

  • Église Saint-Siméon-et-Sainte-Hélène

L’église Saint-Siméon-et-Sainte-Hélène est un édifice religieux catholique de l’archidiocèse de Minsk. Elle est appelée aussi l’Église rouge et est visible de tout le centre de la ville, car elle se trouve place de l’Indépendance. L’église fut construite entre 1905 et 1910 grâce au soutien financier de l’aristocrate Édouard Voïnilovitch qui a fait don de 100 000 roubles, une somme considérable pour l’époque. L’église est dédiée à saint Siméon et à sainte Hélène, en souvenir de deux enfants décédés du fondateur, qui avaient reçu ces noms au baptême. L’église est ouverte de 1910 à 1932. En 1932 elle est fermée au culte par les autorités soviétiques et donnée à une troupe théâtrale polonaise. Plus tard elle est transformée en studio de cinéma. Les Allemands rendent l’église au culte en 1941. La Seconde Guerre mondiale terminée elle est restaurée pour redevenir un studio de cinéma, puis en 1975, la Maison du Cinéma. L’église Saint-Siméon-et-Sainte-Hélène est finalement rendue au culte catholique en 1990. Une statue de saint Michel-Archange a été érigée sur le parvis de l’église en 1996 et, en 2000, une cloche est installée dans son clocher, en souvenir des martyrs de Nagasaki.

Source : fr.wikipedia.org

 

  • Cathédrale Sainte-Marie de Minsk

La cathédrale Sainte-Marie ou cathédrale de la Bienheureuse-Vierge-Marie est la cathédrale catholique latine de Minsk. Construite à l’origine comme église jésuite (1710), elle est aujourd’hui la cathédrale de l’archidiocèse de Minsk-Moguilev. L’édifice fut construit en 1710, dans le style baroque, comme église des jésuites. Lorsque la Compagnie de Jésus fut dissoute en 1773 par Clément XIV, sous la pression des monarchies européennes, elle fut transférée au diocèse. Lorsque le diocèse de Minsk fut créé en 1798 (la Russie blanche, telle que la Biélorussie était alors nommée, faisait partie de l’Empire russe), elle en devint la cathédrale. Le diocèse fut incorporé dans celui de Moguilev, en 1869. Son archevêque résidait le plus souvent à Saint-Pétersbourg et représentait tous les catholiques de Russie, autres que ceux dépendant du diocèse de Tiraspol.

Elle servit de salle de sport à partir de 1934 sous le régime de l’U.R.S.S., et fut rendue au culte catholique pendant l’occupation allemande. En 1944, la cathédrale fut gravement endommagée à la suite du départ et de la débâcle de l’armée allemande. La cathédrale est restaurée entre 1946 et 1952, pour lui rendre, curieusement, en pleine période stalinienne, son aspect d’autrefois. Fermée après la guerre pour être destinée à la culture physique, elle fut restituée à l’Église catholique en 1993 et consacrée à nouveau en 1997.

Source : fr.wikipedia.org