LES FÊTES BIÉLORUSSES

Les fêtes nationales, religieuses et traditionnelles à ne pas manquer lors de votre venue au Bélarus.

Fêtes nationales

Les fêtes nationales sont établies à la commémoration de l’événement, ayant la signification spéciale historique, politique et sociale pour le Bélarus.

Le 15 mars – Le jour de la Constitution de la République de Biélorussie.
Le 15 mars 1994 on acceptait la Constitution de la République de Biélorussie indépendante.

Le 9 mai – Le jour de la Victoire

Le deuxième dimanche de mai – Le jour du Drapeau national de la République du Bélarus et les Armoiries d’État. La fête est consacrée à de principaux symboles du pays, qui réalisent les idées de l’unité nationale et sont les attributs les plus importants de la souveraineté et de l’indépendance du Bélarus.

Le 9 mai – Le jour de la Victoire. Le 9 mai la Biélorussie fête la victoire sur le fascisme dans la Seconde Guerre Mondiale. Dans le pays c’est une des dates les plus respectées, puisque la victoire a été acquisse par de nombreuses pertes humaines (2 290 000). Les anciens combattants au Bélarus reçoivent un honneur spécial, c’est pourquoi des processions solennelles de vétérans se passent dans tout le pays.

Le 3 juillet – Le jour de l’Indépendance. Le Jour de l’Indépendance est une principale fête d’État. Il se passe le 3 juillet – le jour de la libération en 1944 de la ville de Minsk des envahisseurs nazis. Un énorme défilé militaire a lieu ce jour là à Minsk, principale action de la fête. Le défilé se déroule sur Prospekt Pobeditelei à Minsk et rappelle que le peuple biélorusse au prix des pertes inconcevables a gagné la liberté du pays.

Fêtes traditionnelles et religieuses

Le 1 janvier – le Nouvel an.

Le 7 janvier – Nativité du Christ (orthodoxe). La naissance de Jésus-Christ est célébrée par les Églises d’Orient dès IV siècle, le 6 janvier. La fête de Noël orthodoxe célébrait en même temps la naissance et le baptême du Christ. Aujourd’hui, une partie des Églises orthodoxes ont adopté le calendrier grégorien et fêtent Noël le 25 décembre, tandis que d’autres (russe, biélorusse…) ont conservé le calendrier julien, et célèbrent ainsi Noël le 7 janvier.

Le 14 février – La Saint Valentin. Le jour de la Saint-Valentin est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion.

Le 23 février – le Jour des défenseurs de la Patrie et les Forces armées de la République du Bélarus. Bien que les principaux héros de ce jour soient les militaires, au Bélarus c’est considéré comme la fête de tous les hommes.

Le 8 mars – le Jour des femmes. La fête était instituée après la révolution de 1917. Au Bélarus moderne le 8 Mars est la fête du Printemps et le jour qui célèbrent les femmes. C’est une des dates la plus importante au Bélarus, aucune femme ne travail et chaque homme prépare le repas et offre des fleurs à leurs femmes.

Dimanche de Pâques orthodoxe. Pendant les Pâques orthodoxes, une procession est organisée le samedi à minuit. Les fidèles reçoivent des cierges qu’ils viennent allumer dans l’église plongée dans l’obscurité. Le prêtre apparaît muni d’une bougie, annonce “Venez prendre la lumière à la Lumière sans déclin et glorifiez le Christ ressuscité d’entre les morts.”, puis fait passer la bougie de main en main pour allumer les cierges.

Le 9-ème jour après Pâques orthodoxes. Le jour de l’office des morts (Radounitsa) –le 9-ème jour après Pâques orthodoxes. Ce jour il convient de visiter les cimetières, mettre en ordre les tombes des parents et les familiers.

Résultat de recherche d'images pour "radunitsa"

Le 26 avril – Journée du souvenir de la tragédie de Tchernobyl. La catastrophe nucléaire de Tchernobyl est un accident nucléaire majeur qui est arrivé le 26 avril 1986 dans la centrale Lénine, située à l’époque en République socialiste soviétique d’Ukraine en URSS. Il s’agit de la plus grave catastrophe nucléaire du XXe siècle, classée au niveau 7, le plus élevé sur l’échelle internationale des événements nucléaires (INES).

Le 1 mai – la Fête du travail, une des fêtes populaires au Bélarus. Ce jour il y a une multitude de concerts et d’autres actions spectaculaires. Plusieurs personnes le fêtent, en préparant des pique-niques dans les parcs des villes.

Le 6 juillet – La fête de Koupala. Chaque année lors du solstice d’été, les biélorusses célèbrent la fête d’Ivan Koupala. C’est un rite antique et païen, un héritage européen plurimillénaire qui montre l’attachement des Biélorusses à leurs racines ainsi qu’à la nature. Il s’agit d’invoquer les éléments naturels pour que les récoltes soient bonnes. De nombreuses danses folkloriques sont alors exécutées par des jeunes femmes aux têtes couronnées de fleurs. Cette fête a donné naissance à l’ensemble musical Koupalinka, qui puise son inspiration dans un large répertoire de chants traditionnels slaves.

Le 15 (28) août – Dozhinki, fête nationale, qui a été consacrée à la fin de la récolte. Les gens terminaient leur travail difficile et pouvaient se reposer. La fin de la récolte a été célébrée dans de nombreux pays, mais la tradition Bélorusse a été conservé sous une forme très archaïque. Accompagné par des danses, des chants, divers rites d’origine païenne. À l’heure actuelle Dozhinki célébré comme la fête des moissons.

Résultat de recherche d'images pour "Dozhinki belarus"

Le 2 Novembre – Dziady. Dziady est une ancienne fête slave qui commémore les ancêtres décédés. Le mot polonais et biélorusse signifie «grands-pères». La commémoration a lieu deux fois par an (au printemps et en automne), mais elle a lieu généralement vers la fin octobre. Pendant le festin, les Slaves effectuent des libations et prennent des repas rituels afin de célébrer la vie et l’âme des ancêtres qui ont rejoint le dziady à la nuit tombée.

Résultat de recherche d'images pour "DZIADY"

Le 7 novembre – le Jour de la révolution d’octobre. Dans la nuit du 6 au 7 novembre 1917, les bolcheviques s’emparent des principaux centres de décision de la capitale russe, Petrograd (anciennement Saint-Pétersbourg). Dans la terminologie bolchevique (on dira plus tard communiste), ce coup de force sans véritable soutien populaire est baptisé «Révolution d’Octobre» car il s’est déroulé dans la nuit du 25 au 26 octobre selon le calendrier julien en vigueur dans l’ancienne Russie jusqu’au 14 février 1918.

Le 25 décembre – Noel catholique, Nativité du Christ. Le mot nativité vient du latin nativitas qui signifie « naissance ». Nativité (avec une majuscule et sans précision supplémentaire) désigne principalement la naissance à Bethléem de Jésus de Nazareth. La date de cette naissance marque l’année origine du calendrier grégorien, qui fait aujourd’hui référence dans la majeure partie du monde. La Nativité est célébrée le 25 décembre par les catholiques et les protestants et correspond à l’acceptation chrétienne de la fête de Noël.

Du 24 (6 janvier) décembre au 6 janvier (19 janvier) Kalyady – vacances d’hiver populaire d’origine pré-chrétienne. Continue pendant douze jours. Parmi toutes les fêtes et rites agricoles populaires du cycle annuel kalyady étaient au premier rang des fêtes. Au Bélarus, le rituel chrétien de célébrer Noël étroitement entrelacée avec les coutumes festives traditionnelles.

Le 31 Décembre – Réveillon du Nouvel An