La Biélorussie

La Biélorussie est un incroyable paradoxe. Malgré sa richesse culturelle, son histoire emblématique des déchirures de l’Europe et les qualités d’accueil de sa population, elle reste le pays le moins visité d’Europe : près de 100 000 visiteurs, à comparer aux deux millions de visiteurs de la Lituanie. La Biélorussie est dotée d’un bon réseau autoroutier et ferroviaire ainsi que de nombreux transports en commun aux prix très compétitifs. Un tiers du pays est recouvert de forêts qui comptent parmi les dernières forêts primaires d’Europe. La faune et la flore sont particulièrement riches. Le parc national de Belovezhskaya Pushcha, célèbre pour ses bisons d’Europe, en est le parfait exemple. 99 000 kilomètres de fleuves et de rivières et 11 000 lacs complètent le paysage. La Biélorussie est par ailleurs le paradis des sports de plein air. À l’épicentre du monde slave, les Biélorusses sont très attachés à leur culture. Concerts, opéras, ballets, théâtres, musées se multiplient dans chaque ville. Mauvaise conscience de l’Europe, abandonnée au cours du XXe siècle à tous les totalitarismes, première victime de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl… la Biélorussie n’a pas une très bonne image. Mais elle gagne à être connue. Pour la découvrir, il faut savoir sortir des sentiers battus.

Géographie et paysages Biélorussie

La Biélorussie est au cœur de l’Europe. Les 91 000 km de rivières qui la traversent se jettent pour moitié dans la mer Baltique, et pour moitié dans la mer Noire. La ligne de partage des eaux entre le Nord et le Sud de l’Europe passe bien par la Biélorussie.

Le pays s’étend sur 650 km d’est en ouest, et 560 km du nord au sud. Le territoire biélorusse est un territoire ouvert, dépourvu de limites naturelles et d’accès à la mer. Il s’agit d’une grande plaine de faible altitude, 160 m en moyenne.

Cette plaine s’est formée lorsque les immenses glaciers qui recouvraient le pays à la préhistoire ont fondu… laissant alors près de 11 000 lacs qui valent à la Biélorussie le surnom de « pays aux yeux bleus ». Le plus grand lac de Biélorussie, le lac Naroch, a une superficie de 79,6 km².

Le point culminant est le mont Dzherzhinskaya, près de Minsk (345 m).

Un tiers du pays est recouvert de zones marécageuses. Un autre tiers est recouvert de forêts dont les dernières forêts primaires d’Europe, inchangées depuis la Préhistoire.

En Biélorussie plus qu’ailleurs, la géographie permet de comprendre l’histoire tragique. Au cœur de l’Europe, objet de toutes les convoitises, mais aussi sur la route des grandes invasions, la Biélorussie fut continuellement envahie, occupée et soumise.

Fleuves

La Dvina et le Niémen drainent les cours d’eau du Nord et de l’Est vers la mer Baltique. Le Dniepr, la Berezina, le Sozh et le Pripyat drainent ceux du Sud et de l’Est vers la mer Noire. Le Pripyat est tristement célèbre pour être le fleuve qui coule en Ukraine, à proximité de Tchernobyl.